mai 22, 2021

En période de petite enfance, il y a deux phases dans l’apprentissage du langage : le langage passif et le langage actif. Au début, la phase passive prédomine et puis la phase active apparaît. En fait, le deuxième anniversaire est une transition importante. L’enfant s’exprime encore en phrases d’un seul mot mais il va assembler les mots en phrases de plus en plus complexes. Ce qu’il a enregistré dans son cerveau commence à apparaître dans le langage. Certes, le développement du langage à deux ans est un exploit intellectuel extraordinaire pour un si jeune enfant. Dans le monde entier, des enfants de 2 ans apprennent à parler leur langue, que ce soit l’anglais, le japonais, le russe, l’espagnol ou le suédois. Nous ne pouvons douter des dons intellectuels du petit enfant si nous réfléchissons à l’effort que cela exige.

Cette nouvelle capacité de parler signifie beaucoup pour son développement intellectuel. Il peut maintenant conceptualiser le monde. Il peut raisonner. Aussi, il peut projeter un futur proche. Il peut imaginer. Il peut donner libre cours à sa fantaisie.

D’abord, le moment des premiers pas

Au moment des premiers pas, votre tout-petit consacrait beaucoup de temps à des activités motrices telles que grimper et descendre les escaliers. Il va maintenant le passer à utiliser des mots. Continuez à jouer à étiqueter son environnement. Il a certes soif de mots et il participera donc à ce jeu avec enthousiasme. Il introduira probablement dans ce jeu une nouvelle variante qu’on pourrait appeler le jeu des questions réponses. Traitez ces questions avec tout le respect qu’elles méritent car il cherche à découvrir le monde dans lequel il vit. Il va vous poser des questions à propos de tout et de rien. Plus il est intelligent, plus il vous en posera.

Malheureusement, beaucoup de parents sont agacés par ces questions. Et pourtant, votre enfant est comme un élève curieux dans une classe. Vous êtes un professeur admiré. Traitez votre petit et ses questions avec tout le respect qu’exige son intelligence en plein développement du langage à deux ans.

L’idéal serait de répondre à toutes ses questions. Vous l’aidez ainsi à cultiver son vocabulaire, renforcer ses facultés de raisonnement, sa maîtrise du langage, et son intelligence en général. Mais en réalité, aucun père normalement doué n’est prêt à répondre à toutes les questions d’un enfant de 2 ans. Faites donc de votre mieux.

Importance des livres à l’âge de deux ans

Avant, la « lecture » consistait essentiellement à désigner une seule image par un seul mot. A deux ans, vous pouvez lire des histoires, avec un commencement, un milieu et une fin. Votre enfant est littéralement fasciné par les mots et le jeu des mots. Il aimera encore les comptines pour le rythme et la répétition des mots. Il aime savoir la suite d’une histoire et la réciter avec vous pendant que vous lisez. En plus, il aime tous les sons, surtout s’ils sont drôles ou inhabituels. Quand vous rencontrez un son dans un livre, accentuez-le et exagérez-le.

La lecture à cet âge doit se faire en coopération. Tenez le livre de façon qu’il puisse voir les illustrations. Aidez-le à en trouver les détails en lui posant des questions sur les différents personnages et objets. A cet âge, un enfant a souvent ses livres préférés qu’il voudra que vous lui lisiez chaque jour. Il peut être très exigeant à cet égard. Il accepte parfois difficilement qu’on lui lise un nouveau livre. Vous pouvez aussi vous aventurer à lui raconter des histoires. Si vous n’avez jamais eu cette expérience auparavant et que vous vous sentiez mal à l’aise, ne vous inquiétez pas. A cet âge, votre enfant adorera vos histoires et c’est bénéfique pour son développement du langage à deux ans.

Quand vous racontez une histoire, rythmez-la. Glissez-y des sons et des bruits amusants. Recourez à un truc d’orateur : élevez et baissez le ton d’une façon théâtrale. Laissez votre enfant continuer l’histoire en lui demandant de temps en temps des questions. Vous pouvez par la suite glisser sa réponse dans l’histoire. Vous trouverez certes beaucoup de joie dans cette expérience car cela jouera un rôle déterminant dans le développement du langage à deux ans et créera des liens étroits entre vous deux.

Activités contribuant au développement du langage à deux ans

Il y a beaucoup d’activités que les petits aiment avoir avec leur père : ils aiment peindre et colorier. Ils aiment jouer au sable. Ils aiment qu’on les emmène au parc, ils aiment nager et patauger, se promener en voiture, ce qui ne vous paraît pas extraordinaire mais qui est l’aventure pour lui. Il leur suffit de se promener lentement, en ramassant des cailloux ou en examinant les fourmis. Ils adorent pratiquement tous les animaux. Visiter le zoo est toujours une fête et contribuera au développement du langage à deux ans.

Il est assez drôle de constater que les parents voudraient que leurs enfants deviennent des adultes forts et dynamiques, mais qu’ils refusent d’accepter ces mêmes qualités quand leur enfant a deux ans. Comment reprocher à un petit enfant d’être dynamique ? Que peut-il être d’autre dans ses exigences de satisfaction immédiate, son enthousiasme et son adhésion totale au monde qu’il explore, ses protestations très vives contre la contrainte et son amour sincère et sensuel de la vie ! C’est précisément cet élan dynamique qui est d’une grande valeur psychologique pour votre enfant, non seulement à cette période de sa vie mais plus tard aussi. Vous ne voulez certainement pas qu’il le perde. En tant que père, le respect que vous lui porterez l’aidera à ajouter une nouvelle lentille au système optique de son concept de soi, celle d’une identité de soi saine et robuste.

The post Le développement du langage à deux ans appeared first on Institutrice.com.

The post Le développement du langage à deux ans first appeared on ProcuRSS.eu.