avril 30, 2021

L’atmosphère qui entoure l’enfant pendant les premières années façonne son attitude et son comportement pour le reste de sa vie. Si les besoins fondamentaux de votre petit enfant sont satisfaits alors il acquerra un sentiment de confiance et d’optimisme et pourra développer au maximum ses dons et ses possibilités.

D’abord, les besoins fondamentaux affectifs

La plupart des besoins affectifs sont d’ailleurs en même temps des besoins physiques tels que la faim, le besoin de chaleur, de sommeil, le besoin de caresses physiques et d’un contact étroit avec le père et la mère.

La faim. Probablement le besoin le plus important. C’est vraiment en tenant votre bébé dans vos bras que vous sentirez naître en vous un sentiment puissant d’amour. En plus, donner le biberon suivant les besoins de l’enfant veut dire que vous respectez sa véritable individualité qui commence dès la naissance.
Le besoin de chaleur. Presque tous les parents pourvoient largement à ce besoin.
Le besoin de sommeil. Votre bébé y pourvoit lui-même. Il dort tant qu’il en a besoin et se réveille dès qu’il a assez dormi. Malheureusement les horaires de sommeil de votre bébé sont absolument différents de ceux des adultes. Votre sommeil sera terriblement perturbé pendant ce stade de la première enfance.
Le besoin d’être dorloté. C’est par le contact physique que l’enfant sait qu’il est aimé. Quand on le tient blotti, qu’on le berce, qu’on lui parle et qu’on lui chante des chansons. Généralement lorsque votre bébé pleure c’est qu’il a faim. Mais il peut aussi pleurer parce qu’il se sent seul et veut qu’on le prenne. Ne soyez jamais indifférents à ses pleurs, car c’est le seul langage dont il dispose pour exprimer ses besoins fondamentaux.
Le besoin de rapports puissants avec le père et la mère. D’habitude, les liens sont naturellement plus puissants avec la mère du fait qu’elle est presque toujours avec l’enfant. Mais celui-ci a besoin aussi de s’attacher profondément à son père. Celui qui ne le fait pas prive son enfant et se prive lui-même de quelque chose d’essentiel.

Ensuite, les besoins intellectuels fondamentaux

Les études récentes ont prouvé que, dans une grande mesure, le potentiel maximal d’intelligence ne sera atteint qu’en fonction des stimulations sensorielles qu’il recevra dans les cinq premières années de sa vie. En tant que parent, vous jouez un rôle essentiel. Ainsi, évitez de le changer ou de le baigner en silence. Parlez-lui ! Tout petit, il ne vous répondra pas mais pourtant son cerveau enregistrera cette stimulation qui favorisera son développement intellectuel.

L’éducation du bébé par le jeu est très utile pour les parents. Mais il ne faut pas que le jeu soit pour vous une obligation ennuyeuse. Parlez-lui, câlinez-le, quand vous en avez envie. C’est ainsi que vous en profitez et lui aussi. Quand votre bébé grandira et pourra attraper des objets, donnez-lui ce qu’il peut manier, porter à sa bouche et sucer sans danger. Ce peut être des objets usuels tels que des bouteilles ou des assiettes de plastique, des sacs de papier, des ustensiles de cuisine. Puisqu’il mettra tout dans sa bouche, veillez à ce qu’aucun objet ne soit assez petit pour l’étouffer. Vous pouvez aussi suspendre des trapèzes ou autres jouets capables de stimuler ses sensations, au-dessus de son berceau, ou les attacher par une grosse ficelle pour qu’il puisse les attraper et les toucher et satisfaire ses besoins fondamentaux.

A quoi servent toutes ces stimulations sensorielles ? Elles donnent à votre bébé le désir d’en savoir plus sur le monde qui l’entoure. Elles font naître un besoin intellectuel, à son niveau, d’explorer et de comprendre son environnement.

Quand votre bébé aura atteint 9 mois, beaucoup de changements se seront produits. Vous pouvez alors jouer un rôle très important. Vous pouvez l’aider à étiqueter ce qui l’entoure. C’est une tâche bien facile. Il vous suffit de dire des mots isolés qui identifient les objets qui l’environnent.

En résumé…

Résumons ce qui caractérise la première étape du développement. Qu’est-ce que votre bébé a retenu de cette première phase de sa vie ? On lui a donné à manger chaque fois qu’il manifestait sa faim. Il a appris qu’il pouvait se fier profondément à ce qui l’entourait pour répondre à ses besoins fondamentaux. S’il a été dorloté à la fois par son père et sa mère, il a appris qu’on l’aimait de toute évidence. Si son père et sa mère ont répondu à ses pleurs comme à des messages urgents, il a appris à être confiant. Si, grâce aux nombreux contacts qu’il a eus avec son père et sa mère, il a créé des liens sentimentaux satisfaisants, il est prêt à créer les mêmes avec les individus qu’il rencontrera par la suite.

En plus, si son père et sa mère lui ont offert des stimulations sensorielles et intellectuelles, il trouvera que le monde est fascinant et merveilleux, et non pas une prison sinistre. Si votre bébé a connu toutes ces expériences, il éprouvera une confiance profonde envers lui-même et le monde. Il lui donnera une base aussi solide que possible pour le stade suivant de son développement.

The post Les besoins fondamentaux affectifs et intellectuels chez le petit enfant appeared first on Institutrice.com.

The post Les besoins fondamentaux affectifs et intellectuels chez le petit enfant first appeared on ProcuRSS.eu.