Les séances

Conformément à la décision du gouvernement fédéral, l’intervention de l’assurance dans les soins de psychologie dispensés par des psychologues cliniciens s’applique aux séances de psychologie de première ligne réalisées au profit des patients adultes faisant l’objet de problèmes psychiques récurrents et qui sont référés par leur médecin généraliste ou par leur psychiatre.

Le traitement consiste en un certain nombre d’entretiens individuels. La 1ère séance servira à poser le diagnostic des troubles psychiques du patient. Cette séance peut s’étaler sur 60 minutes.

Les séances suivantes sont généralement d’une durée de 45 minutes et comprennent :

  • des soins de psychologie généraux ;
  • un traitement orienté solution ;
  • de l’auto-assistance accompagnée ;
  • de la psychoéducation ;
  • des interventions pour accroître l’autonomie.

Si le patient a besoin d’un accompagnement plus intensif et qui dure plus longtemps, le thérapeute peut l’orienter vers un autre professionnel de santé mentale qui ne réalise pas de séances de première ligne et qui peut ne pas appliquer un tarif avantageux.

Pour quelles problématiques ?

Pour pouvoir bénéficier d’une intervention de l’assurance pour les séances de psychologie de première ligne, un patient doit faire face à l’un des troubles suivants:

En effet, selon les résultats de l’étude européenne sur l’épidémiologie des troubles mentaux (European study on epidemiology of mental disorders – ESEMed), qui décrit la prévalence des désordres psychologiques en Belgique, les troubles anxieux (6%), suivis des troubles de l’humeur (5%) et des problèmes liés à l’alcool (2%), sont les problèmes le plus communs sur une base annuelle.

En revanche, sur le long terme, les troubles de l’humeur sont les plus communs (15%), suivis des troubles anxieux (13%) et des problèmes liés à l’alcool (8%).

Ces troubles sont très souvent le fruit d’une combinaison de différents facteurs : fragilité biologique, environnement sociétal, facteurs environnementaux, résistance psychologique et physique, etc. Les chances qu’une personne soit confrontée durant sa vie à des problèmes mentaux dépendent également de son éducation et la classe sociale à laquelle elle appartient.

Par ailleurs, de nombreuses personnes n’ont pas un accès suffisant et satisfaisant à des soins et des services réguliers. Une des raisons est que les services spécialisés sont très sollicités, rendant l’accessibilité du centre de santé mentale (CSM) problématique. Cette situation complique davantage l’état des personnes qui ont besoin d’être suivies et accompagnées, car souvent, elles ne vont vraiment chercher de l’aide que lorsque leur problème se sera établi à un niveau inquiétant. Offrir un meilleur accès aux soins de santé mentale à ses personnes devient une nécessité, voire une urgence vitale dans certains cas.

Prenez contact

N'hésiter pas à nous contacter par téléphone ou par email afin d'établir un premier contact.

Votre premier rendez-vous avec Psychologues de Première Ligne sera privé et programmé le plus tôt possible, en toute confidentialité et sans liste d'attente.